optimiser son tunnel d'achat en e-commerce

5 conseils pour optimiser son tunnel d’achat en e-commerce

Publié le Publié dans Webmarketing

En tant que e-commercant, vous avez un objectif en tête, c’est de vendre vos produits sur le Web. Une mauvaise optimisation du tunnel d’achat est le principal problème des sites e-commerce. Il faut savoir qu’entre 70 et 80% des transactions ne sont pas abouties sur Internet cela représente autant de chiffre d’affaires en moins. Afin de vous aider à mieux transformer vos prospects en clients, je vais vous présenter 5 astuces pour optimiser votre tunnel d’achat et ainsi limiter les abandons panier.

1. Simplifier au maximum votre tunnel d’achat

Si votre futur acheteur sent que vous allez lui demander trop d’informations, que cela va lui prendre trop de temps, il quittera le tunnel d’achat avant de commander.  Je vous conseille de simplifier la transaction à partir du moment où l’article est dans le panier.

Aller à l’essentiel

Il est inutile de demander pléthore d’informations alors que l’internaute n’a pas encore payé. Bon nombre de futurs acheteurs quittent leur panier car on leur demande de remplir des formulaires bien trop tôt comme le nom, le prénom, la date de naissance, la ville, le sexe etc…La data c’est essentiel pour fidéliser ces clients et instaurer une relation de confiance. Imaginez la rencontre avec votre client comme un rencard. On ne dévoile pas tout au 1er rendez-vous. La relation avec vos clients obéit aussi à cette règle.

Si  vous vendez un produit physique vous avez besoin d’une adresse e-mail et d’une adresse de livraison. Si vous vendez des produits numériques, une adresse e-mail suffit.

Saviez-vous que près de 25 % du CA réalisé en 2016 pour les ventes en ligne a été fait sur le mobile, c’est +30% par rapport à 2015. Cette part ne cesse d’augmenter. Il faut donc s’adapter aux nouveaux usages mobile et être bref avec une interface simplifiée et efficace.

2. Indiquer le nombre d’étapes avant le paiement

Cela paraît anodin mais informer l’internaute du nombre d’étapes avant d’accéder au paiement est rassurant. Soyez logique dans l’enchaînement des étapes et ne mentez pas. Combien de fois, j’ai eu à faire à des sites qui proposaient des achats express en 1 seul étape mais qui au final était d’un compliqué que je suis partie avant d’accéder au paiement. Le tout peut se trouver sur la même page. 3 ou 4 étapes est l’idéal en partant de la création de compte/connexion, récapitulatif de la commande, paiement et validation.

Astuce:  si vous avez demandé à l’internaute à un moment donné de sa navigation son adresse e-mail ou son code postal (pour calculer les frais de transport par exemple) sauvegarder ces informations pour ne pas à lui faire ressaisir ensuite.

3. Rassurer le futur acheteur

Imaginez l’accueil client de votre boutique en ligne comme celle d’un magasin physique. Dès qu’une personne rentre dans une boutique, vous allez adopter une démarche bienveillante et rassurante pour que ce visiteur devienne acheteur. C’est la même chose sur Internet sauf que la rencontre n’est pas physique, il est donc primordial de faire bonne impression. Vous allez donc le rassurer, par exemple, sur la sécurisation des paiements, sur les conditions d’échanges ou remboursement, sur les délais de livraison, votre programme de fidélité etc… Autant d’éléments qui feront que le futur acheteur vous fasse confiance et commande chez vous.

4. Eviter de distraire le futur acheteur

Afin d’éviter que votre futur acheteur sorte du tunnel de conversion, je vous recommande d’enlever dès le panier tous les éléments qui pourraient le faire sortir de cet objectif. Le panier n’est plus le lieu pour la promotion d’un autre service ou produit. J’entends par là l’utilisation d’outils de cross selling  up-selling. Ce sont des outils très efficaces s’ils sont placés au bon moment. Eviter les pop-up intempestives.

En revanche, il existe des outils marketing très puissants (exit pop-up particulièrement) qui captent l’intention de sortie des internautes et leur suggèrent de ne pas partir tout de suite ou d’enregistrer leur panier. Ce sont outils très intéressants pour relancer efficacement par exemple des clients pas encore mature dans l’achat.

5. Offrir les frais de transports

La principale raison évoquée par les internautes lorsqu’ils n’aboutissent pas une transaction c’est des frais de transports trop élevés ou leur non gratuité. Si vous vendez un produit à forte marge, n’hésitez pas à offrir les frais de livraison ou proposer un tarif palier pour en obtenir la gratuité. C’est un moyen pour déclencher une vente à coup sur !

L’accompagnement Full conseils pour vous aider à booster vos ventes sur Internet

Je suis Julie Carini, je suis dans le marketing et la communication web depuis plus de 10 ans. Je dirige aujourd’hui Full conseils et je me suis spécialisée dans la fonction de direction marketing externalisée. Dans ce cadre là, je propose aux entreprises la rédaction de leur stratégie commerciale et un accompagnement  des équipes dans l’atteinte des objectifs, la mise en place d’outils marketing tels que des fiches produits, des e-mailing commerciaux, campagnes display, animation commerciale etc. Je propose également mon expertise pour accompagner les sites Internet à générer plus de trafic, plus visibilité et plus de ventes.

N’hésitez pas à me contacter pour tous renseignements. C’est simple comme un coup de fil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *