Blog

Prospecter avec LinkedIN

Ma routine sur LinkedIN pour générer 10 leads par jour

Moins de 30 minutes/jour en 5 tâches pour générer 10 contacts qualifiés

Quand je me suis lancée en 2015 dans l’aventure de freelancing, j’ai crée des pages sur à peu près tous les réseaux sociaux afin de m’assurer un maximum de visibilité à moindre coût. J’ai également crée un site Internet, Il est beau hein ?!  

Au final, j’avais peu de temps à consacrer à tous ces réseaux et vouloir être partout parfaitement, c’est à mon sens une erreur. Il faut mieux s’investir sur un ou deux réseaux (là où sont vos client/es) et se fixer un rythme de publications.

J’ai vite compris que mes client/es étaient sur LinkedIn et qu’il fallait que j’aille plus loin dans ma compréhension de ce réseau. En 2015, comme 80% des utilisateurs/ices ce réseau se résumait à un CV amélioré. Aujourd’hui, j’en ai compris la puissance pour mon activité. 

Dès lors, je m’astreint à une “Routine quotidienne” pour ma petite entreprise et celle des client/es que j’accompagne dans leur développement. 

C’est parti, voilà comment générer en 20 minutes, 5 contacts.  

#1 Limiter les scrolls inutiles et la perte de temps 

Tout commence par une auto discipline. Habituée dès le matin à scroller sur mon mur Facebook, puis Instagram, à lire rapidement les titres sans vraiment parcourir l’article, mettre des “J’aime” de manières compulsives, enregistrer des articles à lire plus tard …. que je ne lisais jamais. J’ai arrêté tout ça ….du moins ma démarche est différente 😉

Désormais, je prends 5 minutes pour parcourir mon fil d’actu sur LinkedIN, je lis au moins en détail un article de fond et le commente et/ou le partage en le commentant. 

Résultat : je reste informer, je prends des nouvelles de ma communauté, je me montre visible en participant à des conversations. 

#2 Je prends contacts avec 20 nouvelles relations  

Avec le modèle Frenium de linkedIN, vous pouvez envoyer jusqu’à 60 invitations par jour. 

Evidemment, l’objectif n’est pas d’envoyer 60 invitations par jour et à n’importe qui et surtout sans personnaliser le message. 

J’effectue des recherches des recherches ciblées (cible idéal) et je me concentre sur ces personnes.  J’ai préparé mon message de mise en relation et je le personnalise le plus possible.  

J’ai pris aussi l’habitude quand j’écoute des podcasts ou que je suis des webinar, de prendre contact via LinkedIn avec les invités. 9 fois sur 10, leur histoire, leurs expériences et leurs idées m’inspirent, ça serait dommage de ne  pas aller plus loin. 

Astuce : si vous n’avez pas la version Sales Navigator, enregistrez l’url de votre recherche dans vos favoris pour ne pas refaire tous les jours votre recherche. 

Résultat : un réseau qui grandit de contacts avec qui je partage des intérêts communs. 

#3 Je réponds aux messages de connexion et aux sollicitations de la veille

Une fois que la mise en relation établie, il est indispensable de le/la remercier et d’engager la conversation. 

On est sur LinkedIN, votre interlocuteur/ice se doute bien que vous le/la sollicitez pour des enjeux professionnels. 

Indiquez clairement vos intentions, sans rentrer dans une démarche “pied dans la porte”.

Cette technique fonctionne peut être (encore) sur du volume mais si vous souhaitez nouer une relation pérenne et fiable avec vos contacts, je vous le déconseille. 

Ce qui est importe est de mieux connaître et comprendre les potentielles attente de votre interlocuteurs. L’objectif étant de developper une relation à long terme. 

#4 Je vérifie qui a consulté mon profil

Avec la version gratuite de LinkedIN, vous avez un accès limité à cette fonctionnalité, dommage ☹️

Pourtant cette information est intéressante pour connaître les contacts qui s’intéressent à votre profil. Ils ont peut-être effectué une recherche, ils sont tombés sur votre profil. Essayez d’en savoir plus en les invitant à rejoindre votre réseau. 

Sur Sales navigator, vous avez accès à l’ensemble des personnes qui ont consulté votre profil. 

Vous pouvez également rester en alerte sur les changements de postes, entreprises etc. C’est ce qu’on appelle des “intents”. 

Par exemple,  vous êtes coach Agile et un de vos contacts indique un changement de poste et devient chef de projet dans une structure IT. Vous pouvez imaginer que ce changement puisse le motiver à se former à l’Agilité de projet. 

#5 Je reste visible auprès de mes contacts.

Clairement, je vous demande de rédiger tous les jours des publications de 1200 caractères inspirantes.

D’ailleurs, je le fais pas moi-même et c’est lassant. 

Montrer sa visibilité, commence par un like sur une publication puis par un commentaire sur une publication dans lequel vous partagez votre point de vu, répondre à un sondage ou encore partager une information fiable en la commentant. 

Les sondages sont un bon moyen pour vous d’en savoir plus un peu plus sur vos contacts : qu’est-ce qu’ils pensent ? qu’est-ce qu’ils lisent ? Qu’est-ce qu’ils aiment lire ? Ou au contraire, qu’est-ce qui les agacent ? 

Les sondages peuvent être un bon moyen d’affiner un produit ou une offre de service.

Avant de se quitter, une dernière petite astuce pour la route…

Partagez des articles, c’est une super idée d’autant plus sur un réseau professionnel.  Ajoutez à votre partage, votre point de vu. Pourquoi devrions-nous cet article. Ne restez pas neutre, ça permettra d’engager la conversation 🗣

Prêt/es à commencer votre routine ?

Et vous quelle est votre routine quotidienne pour générer des contacts qualifiés ?

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.